Pré-production

J’ai commencé à « flirter » avec la musique en 1993, en écoutant tous les 45 tours et 33 tours de la discothèque de la maison, notamment ceux des plus grands artistes de Rock des 70’s tels que les Rolling Stones, King Crimson, Eric Clapton, John Mayall, Pat Benatar, Janis Joplin, Led Zeppelin, Cream, Ella Fitzgerald, Creedence Clearwater, Fleetwood Mac, Joan Baez, Jimi Hendrix, Kate Bush...
Un peu en marge au collège, j’étais tel un électron libre entre tous les groupes de camarades qui se formaient selon les affinités, les préjugés aussi, les rivalités. J’étais l’intermédiaire qui ne prenait pas parti et souhaitait juste que la paix règne, puis, il m’arrivait de m’éloigner des tensions pour écrire des chansons, des poèmes, assise au sol, attendant que les cours reprennent. Cette période m’a fait écrire et ressentir pas mal de choses puis mes affinités musicales se sont précisées avec B.B King, John Lee Hooker, Etta James, Dolly Parton, Emmylou Harris, Johnny Cash, Alan Jackson, Willie Nelson, The Eagles, LeAnn Rimes, Tracy Chapman, Beth Hart, Beverly Jo Scott, Texas, Sheryl Crow

J’ai passé pas mal de temps à me défouler sur tous les coussins de la maison, baguettes de batterie à la main, empruntées aux copains, puis j’ai suivi des cours de batterie pendant près de 1 an, m’entrainant sur la Sonor du batteur de « Southern Comfort » qu’il avait gentiment laissé à la maison pour me donner les cours et que je puisse m’exercer. 

Peu à peu, je me suis mise à chanter naturellement en battant le rythme sur chaque musique que je passais et j’ai fini par « troquer » la batterie contre la guitare « Vintage » de mon père pour pouvoir m’accompagner au chant, car c’est chanter que je voulais à présent. Partie pour juste « essayer », je me suis enfermée chaque soir dans ma chambre, au retour des journées de collège interminables, les baguettes posées sur mon lit, les doigts peu à peu cornés, les méthodes de Marcel Dadi sous les yeux, et après quelques mois de persévérance, de larmes jusqu’à arriver à assouplir mes mains, mes poignets, ne plus sentir les cordes dures sous le bout de mes doigts, je compose ma première chanson en 1994 que j’intitule « Hold fast ».